veni vidi vici Index du Forum  
  FAQ •  Rechercher •  Membres •  Groupes •  S’enregistrer •  Messages Privés •  Connexion



 veni vidi vici 
Fin de Carthage : Troisième guerre punique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Quintus flavius Ursus
Prétoriens

Prétoriens


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2013
Messages: 377
Localisation: savoie

Message Sujet du message: Fin de Carthage : Troisième guerre punique Répondre en citant

Fin de Carthage : Troisième guerre punique





Après la seconde guerre punique, Carthage n’est plus une grande puissance capable de s’opposer à Rome cependant en cinquante ans la cité punique a presque totalement fini de payer son tribut, elle a reconstitué une petite armée et elle commence à retrouver un peu de prospérité mais ce n’est pas pour autant que la cité a retrouvé sa glorieuse puissance passée.
Voyant que Carthage retrouve peu à peu de sa puissance, Rome commence à avoir peur de cette prospection et ne souhaite pas le moins du monde se battre à nouveau contre des carthaginois aussi puissants que par le passé.
C’est d’ailleurs par cette phrase très célèbre de Caton l’Ancien que le sénat décide de mettre fin une bonne fois pour toute à Carthage :
« Delenda est Carthago » : Carthage doit être détruite.
Cependant il faut que les romains trouvent un prétexte valable afin de détruire Carthage, mais le prétexte fut vite trouvé.
Depuis plusieurs années, le roi de Numidie, Massinissa tente inlassablement de prendre des territoires appartenant aux carthaginois. Ceci est une aubaine pour Rome qui n’avait qu’à attendre que Carthage cède et se défende. Ne pouvant plus supporter cette situation, les puniques lui déclarèrent finalement la guerre en 149 avant J.C. Les traités étant violés par les carthaginois, Rome déclara la guerre à Carthage.
Dès que les carthaginois apprirent la nouvelle, ils voulurent négocier avec les romains afin de ne pas avoir à recommencer une nouvelle guerre contre eux.
Ils envoyèrent alors des dizaines de diplomates espérant trouver un compromis.
Rome accepta de les épargner sous plusieurs conditions :
Carthage doit livrer tout son matériel de guerre à Rome, en clair se désarmer totalement.
Carthage doit remettre 300 otages issus des familles carthaginoises les plus nobles et riches.
Carthage accepte tout de suite ces conditions et s’exécute sur le champ.
Ayant exécuté les ordres du sénat, la cité punique se croit sauvée mais hélas ce n’est pas le cas.
Rome exige une dernière chose : Carthage doit être détruite puis reconstruite à 15 kilomètres de la mer.
Bien entendu Carthage refuse cette condition. La guerre est inévitable, elle commença en 149 avant J.C.
Après le refus d’exécuter l’ultime condition de Rome, les carthaginois se préparèrent à protéger leur cité. Etant donné qu’ils avaient fait don de toutes les armes qu’ils possédaient, ils durent en un très court laps de temps en
forger de nouvelles. Ils fortifièrent la ville du côté de la mer et de la terre.Etant donné qu’ils n’avaient plus d’armée solide, ils firent appel à tous les hommes et femmes qui pouvaient se battre.



Rome ordonne l’assaut de Carthage, sûre d’écraser les forces carthaginois en un rien de temps, cependant les carthaginois biens décidés à protéger leur cité, les repoussent à la surprise générale. Ils parviennent même à détruire un grand nombre de machines de guerre romaines, les romains se voient dans l’obligation de demander des renforts.
Les légions tentent de couper les approvisionnements de la ville en s’attaquant aux cités alliées de Carthage mais cela ne fonctionne pas, les soldats romains se font écraser par les vaillants carthaginois.



Pendant deux longues années, les carthaginois vont résister aux assauts des romains qui sont dans l’obligation de nommer un nouveau chef à la tête de leur armée : Scipion Emilien, le fils adoptif du fameux Scipion l’Africain.
Dès lors les combats vont prendre une nouvelle tournure et les romains vont commencer à remporter des batailles décisives sur les alliés des carthaginois qui ne peuvent plus aider ces derniers.
La situation se dégrade de jour en jour pour les assiégés, les légions remportent de plus en plus de victoires et forcent l’armée carthaginoise à se retrancher derrière ses fortifications.
Scipion essaya de bloquer les voies maritimes après avoir bloqué la voie terrestre de la ville en construisant une digue gigantesque afin de boucher le port. La digue ne résista pas aux carthaginois et céda.
Mais malgré cela les romains réussirent quand même à prendre contrôle du port en trois mois.
En 146, Scipion voyant que la ville est au bord du gouffre, il décide de lancer une nouvelle fois l’assaut contre Carthage afin de prendre possession de la citadelle où s’étaient réfugiés les carthaginois.
Cette attaque est une réussite, les romains prennent la citadelle et les derniers carthaginois furent contraints de se réfugier dans l’Acropole sur la colline de Bysna.
Pendant six jours, dans les rues, les romains et les puniques continuent à se battre dans des luttes sans merci. Au matin du septième jour, certains carthaginois se rendent aux romains pour avoir la vie sauve, cependant leur chef Hasdrubal et une poignée de combattants refusent de se livrer aux légions romaines en se réfugiant dans le temple d’Eschoum.
Ces derniers voyant finalement que la victoire leur est impossible, ils préfèrent incendier le temple et périrent dans les flammes plutôt qu’allés se livrer aux ennemis.
Scipion laissa la vie sauve aux carthaginois qui s’étaient rendus et les fit vendre comme esclave.

Cette fois ci, c’était belle et bien la fin de Carthage. La cité punique qui s’était défendue avec acharnement et courage contre les romains disparût sous les flammes. La cité brûla pendant plus de dix jours.
Le sénat envoya une commission chargée de s’assurer la destruction totale de Carthage. D’après la légende, les romains répandirent du sel sur le sol de la cité dévastée afin que plus rien n’y pousse.
La cité noire est définitivement détruite, rayée de la carte après avoir courageusement résisté aux attaques de Rome.




Les guerres opposants Rome à Carthage auront finalement duré plus de 100 ans, causant des millions de morts dans les deux camps, des modifications de nombreux territoires et marquant l’histoire de l’antiquité à tout jamais.
Cet épisode de l’histoire est considéré comme les guerres les plus atroces de toute l’histoire romaine et carthaginoise.


Message Posté le: Ven 29 Nov - 20:02 (2013)
Revenir en haut
Publicité








Message Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message Posté le: Ven 29 Nov - 20:02 (2013)
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Traduction par : phpBB-fr.com